On se relève toujours….

En quittant le Sénégal et arrivant à Montpellier à l’âge de 9ans j’étais à fond dans le foot et j’ai donc commencé à jouer dans un club. Cependant je ne trouvais pas ma place et n’appréciais guère les mentalités des autres joueurs. Il me fallait donc trouver autre chose et je suis tombé sur le skate. Je suis tout de suite devenu accro, me suis fait des amis skateurs et j’ai skatais quasiment tous les jours pendant de nombreuses années. La perception du monde dans l’esprit d’un skater est unique. Un immeuble abandonné devient un éventuel “spot”, les escaliers, les marches, les rambardes nous jettent des défis, “quel trick vais-je bien pouvoir placer sur les 6 marches de l’entrée de la bibliothèque?”. Il faut aussi prendre son courage à deux mains, oser prendre le risque de se faire mal, c’est d’ailleurs mon cas avec deux fractures aux chevilles, deux entorses, des dents cassés et j’en passe. Mais c’est pas grave on se relève toujours, c’est ça la mentalité “thrasher”. Il faut aussi oser être soi, dans la rue quand on passe en skate ça fait du bruit, ça plait pas à tout le monde mais on assume. On s’approprie l’espace, on brave les interdits, et ça fait du bien !

Robin Dhersigny

Add a Comment

Your email address will not be published.