Do It Yourself

Do It Yourself – dans les valeurs du skate – faites le vous même – créer votre spot, créer votre board… créer vos opportunités – en dehors du système commercial, en autonomie… Communiquez avec vos moyens…

DIY (Do It Yourself) : de l’anglais « do it yourself » qu’on pourrait traduire en français par « fait maison » ou bricolage, est un terme issu du mouvement punk des années 80 qui revendique une manière de faire par soi-même, sans alimenter un système de profit ou de marchandisation. Cela peut-être en développant sa propre esthétique, son moyen de communication, son mode de vie et ses lieux… C’est une des valeurs importantes de la culture skate. Un skatepark DIY est fabriqué par les usagers eux-mêmes lors d’un chantier participatif, avec les moyens du bord, souvent en béton et dans des zones périphériques de la ville.


“Les projets DIY sont réalisés par des skateurs, c’est-à-dire par les usagers eux-mêmes. Ainsi, les dimensions et l’échelle de ces constructions respectent davantage la pratique du skate. Ces architectures brutes sont réalisées par des non-professionnels de la construction, avec peu d’outils. Ils apportent alors une imperfection du geste de la main et de la truelle qui personnifient et rendent chaque courbe unique.”

” Un lieu fondateur du DIY est le skatepark de Burnside à Portland, Oregon au États-Unis. En 1990 deux amis commencent à construire, sans autorisation, des courbes en béton. Le spot prend place sur le parking d’un ancien hôtel abandonné sous le pont de Burnside. C’est un lieu vacant de la ville, et personne n’y porte attention. Petit à petit, les couches de béton se succèdent et le spot devient immense. Des skateurs viennent y skater tous les jours et certains s’y installent. Il s’y crée alors une communauté de squatteurs, composée de skateurs, sans-abris et autres marginaux. L’expérience de ce spot mythique est retranscrite à travers le film adapté d’un roman de Blake Nelson : Paranoid Park. Avec un rythme lent et une très belle photographie, Gus Van Sant nous plonge dans l’adolescence de cette époque. On y découvre la communauté de Burnside et ses skateurs. Plusieurs images d’archives tournées par des skateurs sont utilisées dans le film. ”

Zaka https://skateboard-montpellier.com/zaka/

L’exposition Skate In the Moment se déroule du 01 au 03 Septembre 2021 à la Maison des Relations Internationales à Montpellier pour célébrer les 30 ans du French American Center.

Add a Comment

Your email address will not be published.